Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Envie de dormir dans un phare ou une cabane perchée ? Dans un pigeonnier ou un moulin à vent ? De gouter à la vie de bohême ou la vie de château ? De séjourner dans un bus, un wagon ou à bord d'une péniche ? Sous une yourte ou un tipi ?

Ce blog a pour objectif de présenter un large éventail d'hébergements insolites. Sans être exhaustif, il constitue néanmoins un large annuaire qui vous permettra, je l'espère, de vivre une expérience insolite près de chez vous... 

 

Pensez à enregistrer ce blog dans vos favoris...

Coup de coeur !

  moulin-jarousse-cabane-lovnid-ext

Soutien

Vous aimez ce site animé bénévolement et vous souhaitez nous soutenir dans la poursuite de son développement ?

paypal btn donateCC LG 

7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 20:04

Depuis combien de temps accueillez-vous vos visiteurs dans votre hébergement insolite ?
Depuis Juin 2006.



Quelles sont les principales spécificités de l'hébergement insolite que vous proposez ?
Je crois que ce qui caractérise l’hébergement que nous proposons, c’est son côté magique : l’environnement, l’accès nous avons essayé de rendre féérique, l’arbre qui passe à travers la cabane avec ses deux énormes troncs et les sept branches qui traversent le toit. C’est un endroit qui vous protège du reste du monde. Vous quittez le plancher des vaches avec toutes ses règles, normes, habitudes, pour vous retrouver dans un hôte, l’arbre, qui n’a suivi qu’une seule loi, celle de pousser, c’est-à-dire de vivre. Je crois également que cette cabane fait vivre ou revivre aux gens des instants de leur enfance et donc est générateur d’émotions très positives. Je cite un commentaire laissé par une personne ayant passé une nuit dans la cabane : " J’ai laissé mes 60 ans au pied de ce chêne plus que centenaire et j’ai remonté les marches de mon enfance… ". Je crois que ce que génère cette cabane, en plus d’être un endroit insolite, c’est du rêve, de la magie et surtout de l’émotion et je ne pense pas que même un palace puisse fournir tout cela.
 



Comment envisagez-vous votre métier d'hôte, dans un contexte ou vos visiteurs viennent chercher plus qu'un hébergement, une part de rêve ?
Je ne suis que le relais entre leur désir et leur rêve. Quand les hôtes arrivent au domaine, je les emmène à la cabane jusqu’au pied de l’arbre, leur donne quelques explications puis les laisse découvrir par eux-mêmes. Certains viennent pour le côté insolite, mais d’autres viennent pour revivre des instants peut-être oubliés. 



Rencontrez-vous des difficultés particulières inhérentes au type d'hébergement que vous proposez ?
Oui, la météo et plus spécialement le vent. La cabane est construite dans un être vivant qui réagit aux éléments extérieurs. Nous avons pu éliminer un autre problème qui est la foudre puisque nous avons installé un paratonnerre. Mais contre le vent nous n’avons pas encore trouvé de solution !... Jusqu’à maintenant, nous n’avons dû demander à personne de redescendre à cause d’une tempête, mais cela pourrait arriver. Et alors là, hop, on dort au château ! 



Les personnes recherchant des hébergements insolites sont souvent particulièrement intéressées par l'histoire/historique des lieux ou de l'hébergement lui-même. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?
La question qui revient à chaque fois, c’est " qu’est-ce qui vous a donné l’idée ? "
Rêve de gamin.
Cette cabane aurait dû être finie à l’été 2005, j’avais l’idée, j’avais trouvé le charpentier avec qui la construire, ce qui n’avait pas été facile. Il me fallait des plans d’architecte, j’ai trouvé quelqu’un de compétent mais qui a mis plus de sept mois à rendre les plans. La construction a pris quatre mois à deux. J’ai eu la chance de rencontrer Rémi Bécherel le charpentier qui a fait un travail extraordinaire.
Tout les bois utilisés sont des bois de chez nous : mélèze, chêne, châtaigner, cèdre, pin douglas.
Je ne voulais pas utiliser d’essences exotiques puisque nous trouvons chez nous des bois aux mêmes propriétés de résistance mécanique et à l’humidité. Cessons de systématiquement choisir du teck, moabi, ipé pour les constructions extérieures !... 



Y a t-il une anecdote que vous souhaitez partager avec nous ?

Il y a déjà beaucoup d’anecdotes de la part des personnes qui ont séjourné dans la cabane, alors permettez-moi de vous narrer la mienne ….
Quand nous construisions la cabane, nous étions souvent en appui sur l’arbre et sur l’ossature de la cabane. La première fois qu’il y a eu un bon coup de vent, on s’est dit " merde, t’as senti comme la cabane bouge ". Et bien ce n’était pas la cabane qui bougeait, mais les deux énormes branches qui se laissaient aller doucement. Ce qui veut dire que même le tronc qui fait 3m de circonférence peut bouger !...Là-haut, maintenant que tout semble douillet et cosy, on l’oublierait presque…

 

Merci à Stéphane Desmette.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Carte interactive

carte-interactive-2